Apprendre à greffer les arbres fuitiers...

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Apprendre à greffer les arbres fuitiers...

Message  Mickael le Dim 10 Mar - 11:02

Avant propos: un arbre "franc" c'est un arbre issu d'un semis. Par exemple une graine de cerisier qui pousse donne un "cerisier franc".



greffe en écusson:

s'utilise pour greffer:
les abricotiers en aout. Porte greffe: abricotier franc, prunier, pêchers franc.
les pommiers en septembre. Porte greffe pommier franc
les cerisiers au mois de Juillet/Aout/Septembre. Porte greffe: cerisier franc









Greffe en incrustation:

s'utilise pour greffer:
les pruniers
les abricotiers en Avril. Porte greffe: abricotier franc, Prunier, Pêcher franc.
les cerisiers en Avril. Porte greffe: cerisiers franc, Merisier, Sainte-Lucie









Greffe en couronne:

s'utilise pour greffer les pommiers en Avril/Mai. Porte greffe pommier franc







Greffe en fente:

s'utilise pour greffer les pommiers. Porte greffe pommier franc




Greffe a l'anglaise:




Plus d'infos sur:http://www.greffer.com/





avatar
Mickael
Admin

Messages : 240
Date d'inscription : 17/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://ma-taniere.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

A propos du figuier...

Message  Mickael le Mar 12 Mar - 10:56







Dernière édition par Mickael le Mar 12 Mar - 11:04, édité 1 fois
avatar
Mickael
Admin

Messages : 240
Date d'inscription : 17/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://ma-taniere.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

bouturer les arbres fruitiers:

Message  Mickael le Mar 12 Mar - 11:03


Terme de Jardinage : ce sont des branches les plus vives que l'on prend sur quelque arbre ou plante : on les taille par le bout en pied de biche : on les fait tremper quelques jours dans l'eau : après quoi on les plante en terre toute fraîche. La voie des boutures est plus prompte que celle des graines. La marcotte & l'ente sont des especes de bouture.

En fait d'arbres fruitiers, on doit faire choix pour boutures, des branches les plus vigoureuses, les plus unies & qui n'aient pas plus d'un pouce de grosseur, afin qu'elles reprennent facilement racine : elles doivent avoir au moins dix-huit pouces de long, & il faut les planter aussi-tôt après qu'elles auront été coupées.

On choisit pour cela l'endroit le plus frais du terrain après l'avoir labouré, & tracé des rayons de six pouces de profondeur & de la même largeur, pour les mettre en terre à la hauteur qui leur convient, & on y arrangera les boutures à huit ou neuf pouces : il faut recouvrir les rayons, donner de légers labours ôter les mauvaises herbes, & laisser l'arbre en cet état jusqu'à ce qu'il puisse être écussonné.
Les conditions de la réussite
La réalisation de la bouture est un élément très important pour son enracinement. Cependant, il n'est pas le seul. En effet, les facteurs du milieu comme la température ou la lumière jouent également un rôle.

Réalisation technique

Traditionnellement, une bouture est réalisée en :
- réduisant une partie du feuillage afin de limiter l'évapotranspiration
- enlevant les fleurs et les boutons floraux s'il en existe sur la plante
- réalisant une bouture courte
- opérant une coupe nette, perpendiculaire à la tige, quelques millimètres au-dessous d'un noeud (point parfois renflé de la tige où peuvent s'insérer des feuilles, des fleurs, des bourgeons ou des ramifications)
La bouture devra être plantée dans un substrat aéré, léger et poreux.

La température :

En règle générale, les boutures herbacées demandent des températures relativement élevées (12°C à 22°C) alors que les boutures ligneuses sont beaucoup moins exigeantes.

L'hygrométrie :

Une bouture étant par définition dépourvue de racines, et le fragment végétal continuant à transpirer, il faut en limiter le dessèchement.
Pour ce faire, on peut "habiller la bouture". C'est à dire réduire le volume du feuillage, mais ce procédé a des limites. C'est pourquoi on essaye de maintenir une hygrométrie (humidité de l'air) élevée. La "mise à l'étouffée" est une bonne solution. Cela consiste à recouvrir les boutures d'un matériau plus ou moins étanche : châssis, films plastique, toiles tissées.

La lumière :

On limite la luminosité sur les boutures, non pas à cause de l'action de la lumière en elle-même, mais en raison de la température qui pourrait devenir excessive (effet de serre).

Conclusion

Une fois enracinées, laissez le temps à vos boutures de s'acclimater. Si elles étaient sous châssis ou sous toile, laissez-les à l'air de manière progressive pour les habituer aux conditions extérieures. Si elles étaient protégées de la lumière par un voile, mettez-les à l'ombre dans un premier temps avant de les exposer directement à la lumière du soleil.
avatar
Mickael
Admin

Messages : 240
Date d'inscription : 17/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://ma-taniere.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à greffer les arbres fuitiers...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum